STATION D'EPURATION BANTZENHEIM - CHALAMPE

 

Dégrilleur sur conduit d’arrivé de Bantzenheim

Dégrilleur sur conduit d’arrivé de Chalampé

 

 
Bassin d’orage de Bantzenheim Poste d’arrivée des effluents à la station
   
Elimination des graisses et du sable Les prétraitements
   
Réacteur Biologique Le clarificateur
   
Canal de comptage des eaux traitées Centrifugeuse
   
Traitement des boues Poste de commandes de la station
   
Dimanche 14 octobre 2007

La nouvelle station d'épuration de Chalampé-Bantzenheim, qui remplace deux anciens équipements en bout de course, a été inaugurée hier, après un chantier inédit par son coût.

« C'est un exemple qu'il faut montrer à nos enfants : on souille nos ressources. Mais on les dépollue avant de les rendre à la nature ».

Le député Francis Hillmeyer, invité à l'inauguration de la nouvelle station d'épuration de Bantzenheim-Chalampé en même temps que le président du conseil général, Charles Buttner, et son adjoint, Bernard Notter, s'est fait un brin philosophe devant les installations de transformation de la boue en or bleu.

Avec une capacité de 2 800 habitants, elle a de quoi digérer les éventuelles évolutions démographiques à venir
Cette réalisation, entrée en fonction au début de l'année, s'avère inhabituelle, de par l'ampleur des travaux à mener, ainsi que par le coût du projet. La nouvelle station d'épuration financée par le syndicat mixte d'assainissement des deux communes, auquel l'Agence de l'eau, l'Etat et le conseil général ont prêté un important concours, a nécessité la démolition des deux anciennes stations qu'elle remplace, stations vétustes, hors normes voire inefficaces et de toute façon obsolètes.
 A leur emplacement, de gros bassins d'orages ont été réaménagés, tandis qu'une importante partie du réseau, de collecte des eaux usées et d'évacuation des eaux traitées vers le canal, a du être enterrée. « Il a fallu modifier tout le système de pompage », précise Alain Thiébaut, le président du syndicat mixte. A ces opérations, d'un montant global d'environ 700 000 €, s'est ajoutée la construction de la nouvelle station, pour un coût de 1 300 000 €. Soit une ardoise globale de plus de deux millions d'euros.
 La station nouvelle génération traite 15 à 68 m³/h d'eau en provenance de Chalampé et 25 à 100m³/h de Bantzenheim. Avec une capacité de 2 800 habitants, elle a de quoi digérer les éventuelles évolutions démographiques à venir (la population actuelle bénéficiant de cet équipement est estimée à 2 400 personnes).
 Les maires Martine Laemlin-Delmotte et Gabriel Schaeffer, ont souligné tous deux la très bonne collaboration entre les deux communes, collaboration qui s'est concrétisée par la constitution du syndicat mixte d'assainissement, dont l'un des premiers objectifs a été la construction de cette station. C'est chose faite aujourd'hui.

JF-Ott