MOHRE ( LES TRUIES )

 

Nos jardiniers se mobilisent pour garnir de fleurs une structure grillagée en forme de truie qui accueille les habitants et les touristes à l'entrée du village.

Les sobriquets et surnoms de village sont aussi vieux que les hommes et se sont maintenus au cours des siècles.

Ces moqueries témoignent des us et coutumes en milieu populaire alsacien et notamment du parler savoureux  

et imagé des gens simples de nos communes.

A notre époque où le parler alsacien se rétrécit comme << une langue de chagrin >>, donner l'occasion d'évoquer les sortes de sobriquets et autres moqueries qui circulaient dans les chaumières  de nos ancêtres    est très enrichissant puisque cela fait partie de notre patrimoine local.

 

Mission accomplie. Ainsi la sculpture florale mise en place chaque été à l'entrée du village nous rappelle que pour narguer les habitants de BANTZENHEIM,  on leur donnait le surnom de MOHRE ( LES TRUIES ).

En réponse nos aïeuls ont répliqué par le calembour non moins railleur :

Banzena esch e grossi Stadt

 

Schalampi esch e Bettelsack

 

Rumeresha esch e Lirikewel

 

Ottmerscha d'r Deckel drewer

 

A l'heure actuelle ces sobriquets ont bien entendu perdu de leur mordant et ne sont plus utilisés 

que pour qualifier telle ou telle fête de village, surtout quand ils ont l'avantage d'être amusants et distrayants :

 

Mondfangermarkt     ===>    Marché des capteurs de lune à Illzach.

Linsespalterfascht     ===>    Fête des Lentilles à Heimsbrunn.

Froeschefascht         ===>     Fête des grenouilles à Morschwiller-le-bas.

 

Ailleurs encore, des associations s'en servent pour leur dénomination :

La fourmilière à Battenheim.     

Les renards à Chalampé.